Introduction

La plupart des gens frappent à la porte de leurs rêves une fois, puis s’enfuient avant que quiconque ait la chance d’ouvrir la porte. Mais si vous continuez à frapper, de manière persistante et sans fin, la porte finira par s’ouvrir.

Les Brown

J’ai une confession douloureuse à vous faire : je suis resté presque 4 mois sans publier aucun article. Ce n’est pas par ce que j’avais un quelconque blocage du type syndrome de la page blanche. Non c’est par ce que je me demandais si ce que je faisais avait un impact. J’ai laissé mes incertitudes prendre le dessus et je me disais :

Vais-je réussir ? Peut-être que je ne suis pas assez bon ? Cela ne sert à rien, les autres font mieux que moi !

Je me répétais ces pensées négatives qui installaient le doute en moi. Les jours défilaient et je ne me remettais pas en selle. Cette inaction ne faisait que prolonger les incertitudes que j’avais et indiquait à mon subconscient que je n’accordais plus d’importance à l’écriture. Ce qui ne faisait qu’aggraver les choses.

Puis vint la période des remords, c’est là que tu te dis « cela fait x temps que je n’ai pas écrit, je m’en veux vraiment mais cela ne sert plus à grand-chose de s’y remettre ». C’est un des moments les plus difficiles, et pour beaucoup la phase des remords signifie la fin de l’aventure.

Peut-être que ce récit personnel te parle. En effet beaucoup de personnes vivent également cette expérience de doute sur leur projet. Et beaucoup abandonnent. Mais il faut savoir que ce n’est pas une fatalité et il existe des moyens de s’en sortir. Si tu me lis actuellement c’est la preuve que je m’en suis sorti.

La traversée de la vallée du désert

Ce n’est pas grave d’être découragé. Ce qui est grave c’est d’abandonner.

Ryan Holiday

Dans leurs livres respectifs Unscripted et Atomic Habits, MJ Demarco et James Clear parlent d’un concept appelé la traversée de la vallée du désert. Cette traversée est une période que vie tout néophyte dans un domaine et toute personne qui se lance dans un projet.

C’est une période incontournable de la vie de votre projet où vous n’aurez quasiment aucun feedback sur vos actions. En somme personne ne va réellement prêter attention à ce que vous faites. Vous en êtes à vos débuts donc tout naturellement les gens ne vous connaissent pas encore. De nature nous allons plutôt écouter les personnes ou acheter les produits qui sont déjà populaires et qui font autorité.

Pour énormément de gens cette traversée de la vallée du désert signifie la fin de leur projet. En tant qu’être humains nous avons besoin d’avoir un retour positif sur ce que nous faisons pour continuer à le faire. Le feedback positif est une des clés de la motivation. Durant les 4 mois où je n’ai pas écrit, j’étais en pleine traversée du désert.

La motivation est une chose instable

Les gens disent souvent que la motivation ne dure pas. Un bain non plus, c’est pourquoi nous le recommandons journalièrement.
Zig Ziglar

Je crois indubitablement que la motivation est une composante essentielle de la réussite. On retrouve la motivation chez toutes les personnes à succès que l’on admire tant aujourd’hui. Néanmoins il faut comprendre que la motivation est une composante très instable. C’est-à-dire qu’il suffit de peu pour qu’elle diminue ou même disparaisse, surtout lorsqu’on débute.

En traversant juste un moment de doute, notre motivation peut chuter drastiquement. Donc nous aurons besoin de trouver des moyens de remplir notre réservoir de motivation mais également d’avoir des techniques lorsque notre motivation est dans le rouge. Voici donc les 3 leçons que j’ai apprises pour ne pas abandonner durant la traversée du désert.

Leçon 1: La discipline est la roue de secours de la motivation

La motivation nous fait commencer. L’habitude nous fait continuer. Jim Rohn

Une des erreurs que j’avais faite c’était de ne pas développer une routine d’écriture quotidienne. J’écrivais parfois juste après ma phase de prière/méditation le matin, parfois quand j’étais dans les transports et parfois je n’écrivais pas du tout. J’étais vraiment inconstant. Ainsi lorsque j’ai eu une baisse de confiance, tout s’est écroulé comme un château de cartes. Alors qu’une bonne routine nous aide à continuer, même dans les périodes creuses.

En faisant la même action, au même moment et si possible au même endroit, nous forgeons une puissante habitude. Ainsi nous n’aurons même plus besoin de trop réfléchir et de laisser le doute s’installer. Notre cerveau aura automatisé ses actions et même lorsqu’on n’aura pas l’envie ou la motivation on le fera quand même.

C’est comme l’habitude de faire les prières, de se brosser les dents, ou de se rendre à un endroit où on a l’habitude d’aller. Il n’y aura quasiment plus d’effort émotionnel ou mental à faire. Il y a des personnes qui arrivent à s’en sortir parfois sans réelle discipline, mais c’est par ce que ces personnes ont souvent beaucoup d’expériences et de maitrises.

Lorsqu’on commence une nouvelle activité, nous avons besoin de discipline et d’automatiser les bases, comme avec l’apprentissage de la conduite. Et un autre point positif c’est que lorsqu’on se voit faire une chose quotidiennement, nous allons changer notre identité mentale :

– Après être allés régulièrement au sport vous vous verrez comme un sportif,

-Après avoir écrit régulièrement vous vous verrez comme un écrivain,

-Après avoir fait plusieurs vidéos youtubes régulièrement vous vous verrez comme un youtubeur,

-Après vous être réveillé tôt le matin quotidiennement vous vous verrez comme une personne du matin.

La régularité d’une action change la perception que vous avez de vous-même, votre identité mentale. Et l’inverse est également vrai à force de ne pas faire une action nous allons douter de notre capacité à faire cette action, c’est ce qui s’est produit lorsque j’ai arrêté d’écrire pendant un moment.

En vous présentant régulièrement pour faire le travail, vous avez déjà gagné. Srinivas Rao

Une fois que notre identité mentale aura évolué nous allons grandement gagner en confiance. Nous allons également nous améliorer considérablement avec le temps ce qui ne fera que renforcer notre identité mentale et notre motivation. Dorénavant j’écris tous les matins après ma séance de prière/méditation et je n’ai jamais été aussi efficace et motivé. Essayez également de créer une routine à laquelle vous ne pourrez déroger et vous verrez comment vous allez avancer à pas de géants.

Leçon 2: Donner vous des objectifs réalisables

Je crois qu’il faut avoir une vision solide de votre réussite à long terme, mais les batailles et l’élan sont gagnés à court terme. Ayodeji Awosika

Il y a quelques mois lorsque je commençais à écrire, je m’attendais à voir une foule déchaînée se ruer vers mon blog pour me lire, et les commentaires positifs pleuvoir. Mais au contraire, dans mon site régnait un calme que l’on ne retrouve que dans les villes fantômes. Presque aucun lecteur et que des spams comme commentaires.

Quelle gifle !!! Je n’étais pas prêt. Mon ego en a pris un coup, au moins ça le calmera. Mais malheureusement ma motivation et ma confiance en ont également souffert. Une des plus grandes sources de motivation et de confiance en soi est l’atteinte de ses objectifs. Lorsque vous réussissez une chose vous serez encore plus motivé et confiant pour le refaire.

C’est psychologique et surtout physiologique car une fois notre objectif atteint, notre cerveau sécrète de la dopamine, neurotransmetteur du plaisir, pour nous récompenser et nous motiver à accomplir à nouveau cette prouesse. Mais lorsque nous échouons à atteindre nos objectifs, nous n’avons pas ce rush de dopamine dans notre cerveau et nous allons commencer à développer des pensées et des croyances limitantes.

Pour éviter cela il faudrait se fixer des objectifs progressifs, surtout lorsque l’on débute et que notre situation est encore délicate. C’est comme lorsque l’on était bébé le simple fait de ramper pour la première fois méritait la joie de nos parents. Idem lorsque l’on débute il faut se fixer des objectifs simples:

Objectif sportif : aller au sport tous les jours au lieu de se fixer l’objectif de courir 1H.

Objectif blogueur :Ecrire 1h tous les jours au lieu d’avoir son article lu par une centaine de personnes

Objectif personnel :Se réveiller tous les jours à 6H au lieu de se réveiller à 5H

Ce genre d’objectif est à notre portée et va nous donner le boost de motivation nécessaire pour pouvoir continuer. Mais il faut comprendre que ce sont des objectifs à court terme et ils sont appelés à évoluer. Par exemple pour l’écriture après l’objectif d’écrire 1H par jour pendant 1 mois on peut relever la barre et se dire écrire 1000 mots en 1H. Cela s’avérera un peu plus difficile mais quand même réalisable, ensuite on peut se fixer l’objectif d’écrire sur un grand blog dans son domaine et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’objectif d’avoir une centaine de lecteurs.

Les petits objectifs semblent triviaux, mais ils aident votre cerveau à associer des pensées positives à votre nouvelle habitude. Votre cerveau aime «gagner», et lorsque vous atteindrez votre petit objectif, il commencera à se «câbler» lui-même pour croire que vous êtes compétent et capable de continuer. Ayodeji Awosika

Ces buts intermédiaires vont nous aider à atteindre notre plus grand objectif. L’intérêt c’est que nous avons moins de risque d’échouer et de voir notre motivation s’effondrer. Nous allons également nous améliorer continuellement à travers nos objectifs, ce qui est le réel intérêt de se fixer des objectifs.

Car oui cela fait plaisir d’avoir de nombreux lecteurs ou de réussir à faire telle ou telle chose mais ce qui est le plus important ce sont les compétences que l’on aura développées et acquises qui pourront nous servir à nouveau dans l’avenir. Le plus important ce n’est pas ce qu’on a réalisé mais celui que l’on est devenu à travers nos objectifs. Le plus important ce n’est pas l’accomplissement mais le progrès.

Donc selon vos projets, fixez vous des objectifs à court terme réalisables qui vont vous propulser vers vos objectifs à longs terme. Et par la suite il vous faut savourer vos petites victoires. Vous pouvez juste exprimer votre joie par un grand YESSS, vous offrir un repas, un cadeau, à vous de voir ce qui vous plait. Même le fait de cocher une case ou de rayer un objectif accompli dans sa liste peut être vu comme une forme de célébration.  Ainsi nous indiquons à notre cerveau que l’on vient de faire quelque chose d’important et qu’il faut reproduire ce genre de performance à nouveau.

Aussi il ne faut pas trop vous morfondre lorsque vous échouez à atteindre un objectif. Vous ne contrôlez pas le résultat d’une action mais uniquement vos actions. Le fruit de vos actions dépend d’innombrables facteurs et faire ce que nous devons faire est ce qui nous incombe. Nous devons nous détacher émotionnellement du résultat car ce qui importe le plus c’est la personne que nous devenons à travers nos actions.

Leçon 3: Augmenter quotidiennement sa motivation à travers une bonne dose d’inspiration

Si j’ai vu si loin, c’est que j’étais monté sur des épaules de géants. Isaac Newton

Lorsque nous avons une baisse de motivation et des doutes, nous pouvons aller nous ressourcer auprès des personnes qui nous inspirent. Ces personnes, à travers leurs vécus, leurs écrits, leurs messages nous motivent pour nous relever et continuer à agir même dans la difficulté. Cette source d’inspiration peut être aussi simple qu’une citation, cela dépend vraiment de ce qui vous inspire.

La spiritualité est une grande source d’inspiration et de motivation pour moi. Ma connexion avec la Puissance Divine me permet de ne pas perdre espoir malgré la traversée de période difficiles. Si vous avez un mentor également, il pourrait vous être d’une grande aide pour remonter votre motivation. En plus ce mentor vous responsabilise car vous savez que vous ne devez pas le décevoir. A défaut d’avoir un mentor vous pouvez trouver une personne dans votre entourage qui saura vous motiver et vous responsabiliser pour ne pas lacher vos objectifs.

Ce qui importe c’est que dans vos moments de faiblesse vous sachiez vous retourner vers ses sources d’inspiration pour ne pas abandonner vos rêves. Je trouve mon inspiration dans la lecture de certains auteurs comme Benjamin Hardy, un de mes maîtres à penser.  Durant ma période de doutes j’ai lu un de ces écrits qui m’a profondément inspiré. Il parlait des difficultés que doit traverser tout débutant dans un nouveau domaine en expliquant que les choses prennent du temps à se faire et qu’il ne faut pas abandonner. C’était comme si son message m’était adressé tout particulièrement.

Il y a également l’auteur Ayodeji Awosika dont j’ai lu plusieurs articles inspirants. Dans un de ces articles il explique que chacun doit contribuer d’une manière ou d’une autre à faire le bien dans le monde, ne serait-ce qu’en écrivant un article qui peut aider une personne. Après avoir lu cela j’étais plus déterminé que jamais à me reprendre car un de mes objectifs à travers mon blog est d’aider les gens. Aussi minime que soit ma portée il m’incombe d’essayer. Donc rappelez vous de la raison pour laquelle vous faites ce que vous faites. C’est votre plus grande source de motivation, ne l’oubliez surtout pas dans les moments de doute.

Cependant il ne faut pas que les accomplissements des autres deviennent des sources de démotivation. C’est ce qui m’étais arrivé car je voyais les résultats des autres comme une preuve que je ne suis pas assez bon. C’est une croyance limitante totalement fausse. Au contraire ce que réussissent à faire les autres est la preuve que vous pouvez également le faire. Cela doit vous motiver que de voir les autres faire de grandes choses. Vous devez être inspirés par eux car en suivant le même chemin et avec un peu de patience vous y arriverez également.

Conclusion

La vie n’est facile pour aucun de nous. Mais qu’en est-il? Nous devons faire preuve de persévérance et surtout avoir confiance en nous. Nous devons croire que nous sommes doués pour quelque chose et que cette chose, à tout prix, doit être atteinte.  Marie Curie

Lorsque nous nous engageons dans un projet, nous passerons nécessairement par une phase où nous allons douter et vouloir abandonner. C’est la traversée de la vallée du désert. J’ai connu cette période et je la vis encore. Néanmoins en appliquant certaines actions, on peut tenir durant ce moment difficile. Rien ne nous garantit le succès de notre projet, cela dépend de plusieurs facteurs mais ce qui est en notre pouvoir c’est de tout donner. Si votre projet peut améliorer la vie d’une personne, c’est votre mission que d’aller au bout, peu importe le résultat. Au moins vous aurez vécu une vie riche et satisfaisante.


Leave a Reply

Your email address will not be published.