Introduction

La confiance en soi est devenu un des sujets les plus important du développement personnel. Des blogs sont entièrement dédiés à la confiance en soi.

Une des questions les plus posée est sans doute :

Comment puis-je faire pour avoir plus confiance en moi ?

Cette question semble légitime. Avoir plus confiance en soi veut dire faire bonne figure devant les autres, les impressionner et oser faire ce que l’on a réellement envie de faire. Beaucoup croient même que la confiance en soi est précurseur de la réussite.

En général lorsque vous agissez en étant sûr de vous vous avez plus de chances de réussir que quelqu’un qui doute. Les personnes qui n’ont pas confiance en elles sont timides et parfois hésitantes dans leurs choix. Et personne n’a vraiment envie de manquer de confiance en soi le jour d’un entretien par exemple.

Dans son excellent livre bestseller Barking Up the Wrong Tree , l’auteur Eric Barker nous informe qu’une étude de l’Université de Californie avait prouvé qu’avoir une grande confiance en soi faisait croire aux autres que vous étiez compétents et que vous apparteniez au gratin de la société.

La confiance en soi nous fait croire que nous pouvons quasiment tout faire et croire en ses capacités est essentiel à la réussite. Mais dans cet article nous n’allons pas voir comment avoir plus confiance. Quoi qu’un tout petit peu quand même. Mais d’abord est-ce qu’avoir trop de confiance en soi ne peut pas nous porter préjudice ?

Avoir confiance en soi à tout prix, est-ce une bonne idée ?

Avoir confiance en soi semble être une qualité que tout le monde devrait rechercher. Cependant avoir trop confiance en soi peut s’avérer néfaste pour nous.

Eric Barker explique qu’un trop plein de confiance en soi peut nous rendre moins réceptifs à ce que disent les autres et moins empathiques et parfois même narcissiques. Lorsque nous sommes trop sûrs de nous, il nous arrive de prendre nos croyances pour des vérités absolues.

Vous réfléchirez en vous disant que vous avez toujours raison et que les autres ont tort. Vous penserez ne pas pouvoir vous tromper et vous pouvez même aller jusqu’à nier la réalité.

Marshall Goldsmith, coach et auteur disait que:

Même si les illusions de la confiance en soi peuvent nous permettre de réussir, elles peuvent également nous empêcher de changer.

Refuser de changer d’opinions, de vision du monde ou de croyances peut nous être très préjudiciable. Tout récemment je suis tombé dans le piège de l’excès de confiance. Ma femme et moi étions sortis manger et pour rentrer nous devions prendre le métro puis le tramway. Une fois arrivée là où nous devions prendre le tramway nous recherchions la sortie de métro qui serait la plus proche du tramway. Ma femme me dit qu’elle avait vu la bonne direction, et moi suivant mon intuition masculine ou plutôt mon excès de confiance, je lui dis de me suivre que je connaissais le chemin.

Après avoir fait un grand détour nous nous retrouvions devant le tramway qui partait sous nos yeux, nous laissant là à devoir attendre 15 minutes pour avoir le suivant.  Ces 15 minutes me semblèrent très longues, sous le regard accusateur de ma femme. Très souvent l’excès de confiance nous empêche de voir les choses en face car nous voulons prouver que nous avons raison et protéger notre estime de soi.

On raconte que le capitaine du Titanique avait ignoré l’impact qu’a eu l’iceberg sur son bateau insubmersible. Cet excès de confiance a eu les conséquences tragiques que l’on connait aujourd’hui. Lorsque vous avez trop confiance en vous il est possible que vous vouliez déformer la réalité pour rester accroché à vos croyances. C’est à ce moment là que vous cessez d’apprendre et que vous commencez à vous tromper.

Le problème avec le monde, c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance. -Charles Bukowski

L’effet Dunning-Krugger est un biais (mauvais jugement) cognitif assez particulier que l’on retrouve chez certaines personnes qui ont trop confiance en elles. Ces personnes, qui sont incompétentes sur un sujet, pensent être très compétentes car elles n’ont pas le savoir nécessaire pour pouvoir juger objectivement leur compétence.

C’est pourquoi lorsqu’on voit quelqu’un faire une chose, comme cuisiner un bon plat, une personne comme moi peut se dire que c’est très facile à faire car je n’y connais quasiment rien à la cuisine. Mais c’est quand on essaie de faire la même chose que nous voyons que notre ignorance et notre excès de confiance nous ont berné.

Charles Darwin disait ainsi que :

l’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance.

Garder  cette confiance en soi est également une tâche très difficile car vous devrez :

  • Ne pas prendre de risques, ne jamais échouer et vivre dans une prison dorée
  • Vous mentir à vous-même (ce qui est dangereux)
  • Réussir tout ce que vous entreprenez (ce qui est très très rarement le cas)
  • Minimisez les réussites des autres

Alors qu’au contraire celui qui doute est ouvert à toutes leçons venant des autres et est prêt à reconnaitre ses erreurs et à apprendre.

Comme le disait Leonard de Vinci :

Celui qui ne doute jamais n’apprend jamais.

C’est le doute qui nous pousse à nous poser des questions sur nous même, à faire une introspection et à changer. Pour toutes ces raisons, Eric Baker nous propose de mettre côté notre envie d’avoir plus confiance en nous et de nous concentrer plutôt sur autre chose : la compassion pour soi-même.

 

Pourquoi vouloir développer la compassion pour soi même ?

Un esprit compatissant est un esprit guerrier. -Trungpa

Eprouver de la compassion pour soi même c’est se dire que peut importe la situation dans laquelle nous nous trouvons ou les erreurs que nous avons faites, nous l’accepterons et nous nous pardonnerons. Cela revient à reconnaitre et à accepter que nous sommes des êtres faillibles et que parfois nous traverserons des moments difficiles.

Malgré cela vous vous jugerez toujours positivement et vous serez votre premier soutien alors qu’être trop confiant revient à être son propre fan. Je ne sais pas depuis quand cela a commencé mais j’ai toujours essayé de ressentir de la compassion envers moi-même lorsque je traverse une situation difficile.

Je me rappelle lorsque je venais de signer mon premier contrat de travail en CDI, j’étais excessivement stressé. Je me demandais si je serai à la hauteur, je me disais que je n’y connaissais rien à ce poste et  que je n’allais peut être pas valider ma période d’essai. Mais grâce à la compassion que je ressentais pour moi-même je me suis rassuré en me disant que ces pensées et ces doutes étaient normales pour tout novice dans un domaine.

Il me fallait apprendre un maximum de choses et que ça se passerait bien. J’ai pu me rassurer ainsi, me concentrer sur l’apprentissage et monter rapidement en compétence. Et tout s’est finalement bien passé.

Tout le monde passe par ces moments de doute et en étant compatissant avec soi même nous pouvons nous en sortir. Être compatissant avec soi même revient à transformer notre voix intérieure en ami et partenaire. Nous ne pouvons éviter de ressentir des doutes et du stress mais nous pouvons nous en servir comme des signaux pour nous dire que c’est le moment d’apprendre et de grandir.

Quelle est la seule personne de votre vie disponible 24h / 24 et 7j / 7 pour vous apporter soins et gentillesse? Toi-même. -Kristin Nef

Alors que celui qui est trop sûr de lui, ne va pas juger nécessaire d’apprendre de nouvelles choses, risque de commettre les mêmes erreurs à répétition et parfois même va se faire virer.

Selon Eric Barker, des recherchent ont mis en évidence que le fait de pouvoir se pardonner  vous permet de prendre la responsabilité de vos problèmes en étant moins triste à leur sujet.

Vous serez ainsi dans les meilleurs conditions psychologiques pour résoudre les situations stressantes. Vous aurez également une meilleure tolérance à l’échec. A contrario celui qui est trop confiant risque de détruire cette confiance (en réalité fragile) ou de tout rejeter sur les autres en cas d’échec.

D’autres recherches en neuroscience ont montré que développer de la compassion pour soi même nous fait également ressentir de la compassion pour les autres et nous devenons plus emphatiques contrairement à celui qui est trop sûr de lui. Ainsi les gens vous apprécieront plus car vous vous souciez d’eux et vous êtes à leur écoute.

Mais sans doute, un des bénéfices les plus importants que nous avons en ayant de la compassion pour soi, c’est que nous devenons plus sages. C’est ce qu’a révélé une étude appelée « être bienveillant avec soi même lorsque nous traversons des moments stressants ». Devenir plus sage est sans doute une des meilleures choses qui puissent nous arriver.

C’est un long processus, qui prend parfois des années et qui est le fruit d’une réflexion sur nos expériences passées pour en tirer des leçons de vie.  Celui qui est trop sûr de lui ne prend pas de recul sur sa vie pour se demander ce qu’il aurait pu mieux faire et comment il peut changer et s’améliorer.

C’est en devenant plus sage que vous comportez mieux avec vous-même et avec les autres. C’est en devenant plus sage que vous développez une meilleure capacité de jugement et que vous prendrez de meilleures décisions. C’est en devenant sage que vous apprenez à écouter les gens( notamment votre femme lorsqu’elle vous indique le chemin).

La compassion pour soi et la sagesse nous mènent vers l’humilité, une vertu à l’opposé de l’outrecuidance (excès de confiance en soi). En étant humble vous acceptez que vous ne connaissez pas tout, que vous pouvez vous tromper et que les autres peuvent être meilleurs.

Le grand philosophe américain Ralph W Emerson, malgré son succès à l’époque disait que :

Tout homme que je rencontre m’est supérieur en quelque chose. C’est pourquoi je m’instruis auprès de lui.

L’humilité est une des raisons du succès et de la popularité de Ralph W Emerson. Avoir une envie d’apprendre des autres, de découvrir le monde et de grandir est un des meilleurs moyens de progresser dans la vie. Avoir trop confiance en soi c’est se dire qu’on n’a plus rien à apprendre et à découvrir. Être sage et humble c’est reconnaître que nous aurons toujours tout à apprendre.

Voici 5 moyens de développer la compassion pour soi-même et de cheminer vers la sagesse :

  • Ecrivez dans votre journal sur un moment difficile que vous avez vécu ou que vous vivez. Ecrivez honnêtement en reconnaissant vos erreurs mais ne vous blâmez pas ou ne blâmez pas les autres
  • Encouragez vous en vous parlant comme vous parlerez à un ami ,c’est un des meilleurs moyens de développer des sentiments positifs pour soi
  • Aidez les autres qui traversent des moments difficiles. En ressentant de la compassion pour les autres vous commencerez naturellement à en ressentir pour vous-même.
  • Pratiquez la méditation pendant quelques minutes vous permettra, en plus des autres bénéfices, de vous accepter et de vous soutenir dans les moments difficiles
  • Entourez vous de personnes qui vous soutiennent dans vos projets, vous pourrez vous appuyer sur eux en cas de difficultés

Conclusion

La confiance en soi est un des plus grands thèmes du développement personnel. Mais beaucoup de personnes ignorent que trop de confiance en soi peut nous rendre moins empathiques avec les autres, moins attentifs à ce qu’ils disent et trop sûrs de notre propre jugement.

Eric Barker nous conseille plutôt de développer de la compassion pour nous même. Ainsi nous accepterons de voir la réalité en face, nous pourrons mieux nous pardonner nos erreurs, nous serons plus à l’écoute des autres et plus empathiques.

En développant notre compassion pour nous-mêmes nous développerons de la compassion pour les autres également. Nous deviendrons de plus en plus sages et humbles. Ces deux vertus sont rares aujourd’hui et nous attirerons la sympathie et l’amour des gens.

Au fur et à mesure que vous continuerez de progresser dans votre vie, vous développerez votre confiance de façon naturelle. Lorsque vous pouvez vous pardonner vos erreurs, vous êtes prêt à prendre de risques et à grandir. En ayant des victoires tous les jours, même petites, vous développerez naturellement votre confiance en vous.

 

 


    2 replies to "Et si rechercher la confiance en soi à tout prix était une mauvaise idée ?"

    • Alain

      Merci beaucoup de cette leçon qui vient de m’ouvrir les méninges.vraiment je retiens cette leçon d’Emerson( Tout homme que je rencontre m’est supérieur en quelque chose. C’est pourquoi je m’instruis auprès de lui).
      Je doit garder l’humilité et m’accepter et me pardonner.pour en plus pardonner les autres.

      Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published.